Comment apprendre à skier à un enfant?

C’est fait, vos vacances à la montagne sont réservées! A vous les plaisirs du ski : neige, soleil, air vivifiant! Le seul petit hic est que le petit dernier n’a encore jamais skié. Bon rassurez-vous, nous sommes tous passés par là.
Ainsi donc, il est venu le temps de penser à apprendre à skier à votre enfant.

Apparemment l’age idéal pour apprendre le ski se situe entre 4 et 5 ans. Commencer trop tôt ne sera pas véritablement bénéfique pour l’enfant, car, par exemple, il n’aura pas la force nécessaire dans les jambes pour freiner.

En règle général, il y a 2 approches pour apprendre à skier à un enfant: soit en lui apprenant vous-même, soit en faisant appel à un moniteur de ski.

Si les parents sont des skieurs, choisir la 1ère option (les enfants apprennent uniquement avec les parents) peut sembler évident.
D’autres raisons sont encore possible à cela :
Vous souhaitez suivre de près ses premières descentes. Ainsi vous avez décidé d’apprendre vous-même à votre enfant à skier. Ou alors, vous avez tardez à réserver le cours et l’école de ski de votre station préférée vient de vous apprendre que tous les cours étaient complets. La catastrophe quoi.
Ou encore, pour des raisons économiques. Les vacances à la neige sont coûteuses, vous avez un bon niveau de ski et pensez pouvoir vous passer de cette dépense.
Mais, ne nous voilons pas la face, cette tache sera ardue. Même les moniteurs de ski n’apprennent pas à skier à leurs propres enfants, c’est dire…
Restons, cependant, positifs, car avec beaucoup de calme, une once de diplomatie et un soupçon de pédagogie, vous devriez pouvoir vous en sortir.

Cependant, la meilleure et la moins coûteuse des stratégies pour apprendre à skier à vos enfants seraient de combiner ces 2 approches.
Si vous ne skiez pas, la question ne se pose même plus. Quoique.

Ainsi, dans cet article nous allons nous concentrer sur cette stratégie. Le but étant de voir comment il est possible d’apprendre les bases des plaisirs de la glisse à votre bambin pour ensuite passer le relais à un moniteur, qui lui, saura lui donner les astuces indispensables pour pouvoir freiner et tourner correctement. Bref, pour véritablement apprendre à skier.

Le tapis roulant

Pour bien débuter, le tapis roulant, présent dans de nombreuses stations, sera votre meilleur allié. L’idée étant d’habituer votre enfant à porter des chaussures de ski et à tenir debout sur les skis. Cela vous paraît anodin, mais il s’agit de la base.
Au début, vous pourrez descendre la piste à ses côtés, chaussé de vos après-ski, en le tenant en équilibre. A ce stade, il n’est pas nécessaire de savoir skier pour lui faire faire ces premières descentes. Vous serez fatigué au bout de quelques descentes, mais heureux de voir son fier sourire!

Comment tenir l’enfant pour lui apprendre à skier

Il y a différentes positions à tenir pour l’adulte afin de pouvoir apprendre à skier à l’enfant dans de bonnes conditions. En voici donc quelques-unes.

Entre les jambes

L’enfant se place entre les jambes du parent, les bâtons font « barrière » devant lui, l’empêchant de « s’échapper » et lui permettant de s’y tenir.
Cette position permet d’appréhender les sections abruptes d’une piste de manière plus sereine (pour l’enfant et l’adulte).
Elle lui procure de bonne sensation, mais en terme d’apprentissage, soyons franc, ne lui apportera pas grand chose.

Enfant et parent côte à côte, en lui tenant la main

Cette position, sur une piste peu pentue (piste très facile), est idéale pour apprendre l’équilibre et les virages. L’enfant est rassuré car le parent est à ses côtés.
Cependant, cette technique nécessite une part d’apprentissage de parts et autres. Les skis pouvant se croiser très facilement. Les parents doivent apprendre à tenir l’enfant sans le tirer ou le déséquilibrer.

Enfant et parent côte à côte, en le tenant avec des bâtons de ski

Identique à la version avec la main, mais le bâton apportera une meilleure stabilité. Une ancienne méthode qui a fait ses preuves. Le grand classique.
Attention toutefois à votre dos. Les enfants doivent utiliser le bâton pour se tenir et non pour s’y pencher ou se vautrer dessus.

Le parent sans ski suit l’enfant

La méthode parfaite avec des petits enfants. Vous pouvez leur courir derrière, vous mettre en face de lui et l’attraper au bas de la pente et facilement lui venir en aide en cas de chute.
Cette méthode fonctionne très bien pour les vrais débutants et sur des pentes très faibles.

Le parent skie dos à la piste, face à l’enfant et le dirige à l’aide des bâtons de ski

Une autre option très efficace sur une piste à faible pente. Celle-ci facilite le travail de l’enfant dans l’apprentissage des virages.
Cependant, l’adulte doit posséder un bon niveau pour skier dos à la piste.

Le matériel pour apprendre à skier

Certains ne jurent que par le harnais, ainsi l’enfant skie toujours en face de vous.
Voici quelques exemples de harnais que vous pouvez commander chez Amazon.fr :

Un autre système qui a fait ses preuves est la pince à ski. Ce petit outil permettra à l’enfant de faire du chasse-neige ou la fameuse tranche de pizza en mode perpétuel.
Voici à nouveau quelques exemples de produits :

Ski Wedgie pince du ski pour les enfants.

Conclusion

Le ski est un sport coûteux, ainsi avant de vous lancer tête baissée dans cette activité, il peut être judicieux de connaître l’intérêt de votre enfant pour celle-ci en lui proposant quelques séances uniquement avec vous.
Le bombarder de cours à un stade initial me semble être un gâchis d’argent. Lui apprendre à tenir debout sur les skis et descendre quelques pentes douces n’est pas une chose insurmontable.
A un moment donné, vous atteindrez vos limites et l’enfant commencera alors à s’ennuyer. Dès lors, cela signifiera qu’il est venu le temps de passer la main à un moniteur afin d’affiner son apprentissage. Normalement si l’enfant tient en équilibre et descend sans appréhension, quelques cours devraient suffire.
Les séances ne devront pas être trop longues (une à deux heures). Si l’enfant désire poursuivre cette initiation au-delà de ce temps, pensez à faire une pause et proposez-lui une boisson chaude ainsi qu’une petite collation, histoire de lui donner l’énergie suffisante pour continuer.
L’idée étant d’anticiper le coup de fatigue, ainsi que le coup de fringale afin que le ski reste un véritable plaisir.

MrTranquille
@TranquilleCH

Vignette : Élissa Algora

Comments

Add a comment

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Add a comment
    keyboard_arrow_up