Notre récit de voyage dans le Piémont

Préambule

Avant d’attaquer la lecture du récit, voici une liste de guide sur le Piémont qui pourrait vous être utile lors de l’organisation de votre séjour.

Ce récit date maintenant de plusieurs années, il reste évidemment d’actualité. Pour vous aider dans la recherche de votre lieu d’hébergement, outre le désormais classique Booking, vous pouvez aussi opter pour le site de logements de particuliers, soit AirBNB. Avec mon lien de parrainage AirBNB, vous bénéficiez d’un bon de réduction de 23 euros valable pour n’importe quelle réservation sur le site.

Piémont : ballade dans la région des Langhe, du Monferrato et du Roero (Alba, Asti, Barolo, Monforte d’Alba) – avril 2004, par Fabio

 

Jeudi 08.04.2004

Une nouvelle fois, le Petit Tranquille décida de faire une virée à deux en Italie. A l’inverse de la chanson, nous avons décidé de nous rendre dans le nord, à savoir dans la région des Langhe, du Monferrato et du Roero (Piémont). Avant notre départ, nous ne savions pas grand chose sur ce coin.
C’est sur internet que nous réservons nos 2 premières nuits. Nous décidons de les passer dans le petit village aux grands vins, à savoir Barolo (situé à environ 12 km d’Alba). Nous louons une chambre pour 50 Euros/nuit au « Vicolo del Pozzo ».

Avant d’arriver à Barolo, nous faisons une halte à Alba. Il s’agit d’une très jolie et romantique cité. Le centre historique est très plaisant et quasiment entièrement rénové. On mange à « l’Osteria Nuova », endroit sympa et pas trop cher situé juste en face de l’église San Domenico. On profite pour faire un saut à l’office du tourisme d’Alba et faire le plein d’informations (beaucoup d’infos à disposition, superbes brochures). Après une promenade dans la ville et une visite de la cathédrale de San Lorenzo, nous partons pour Barolo.

L’accueil et la réception des clés de la chambre se font à l’épicerie-enothèque du propriétaire des lieux, Gianni. La visite de celle-ci est effectuée par la maman de ce dernier, à savoir la charmante Irma. Nous faisons connaissance avec notre chambre. Elle est simple, mais toute mignonne. Elle possède même une petite kitchenette. Mais bon, vu les spécialités culinaires de la région, ça serait un sacrilège de l’utiliser.
Au programme de cette fin de journée, promenade dans les vignes environnantes. Le château de Barolo ainsi que l’enothèque régionale sont fermés en ce jeudi. Nous les visiterons demain.

Nous commençons notre soirée par un apéro. En ce jeudi saint (vacances de Pâques) pas grand chose d’ouvert. Nous allons donc à « la locanda della Posta di Barolo », nous goûtons (au verre) un succulent Moscato d’Asti. Ensuite, tant qu’à faire, on y est quand même, un Barolo. Le tout étant accompagné de charcuterie locale. L’addition au final s’élevant quand même à 12 euros, soit le même prix que le resto de midi.
La recherche d’un restaurant ouvert s’avère être une autre aventure. Tous étant fermés. Finalement, nous en trouvons un (l’Osteria la Cantinella). Il s’avère être très bien (cuisine régionale).

Vendredi 09.04.2004

Lever tardif et sous la pluie. Nous prenons un petit-déjeuner rapide au bar du coin (Divin Café). Nous passons aussi rendre visite à Gianni, le propriétaire des lieux. Nous sommes accueillis par une Irma en grande forme et pleine de gentillesse. Gianni nous conseille quelques restaurants pour nos futures soirées. Nous profitons d’ailleurs pour réserver une nuit supplémentaire. Vu la pluie qui continue à tomber, nous décidons d’aller visiter le château de Barolo, ainsi que l’enothèque régionale. Le château n’est pas trop mal, il est encore assez bien entretenu. Jolie vue sur les vignes environnantes. L’enothèque, quant à elle, est bien fournie. Ce vin reste cher, même ici. Par contre, les dégustations dans l’enothèque en valent la peine. En effet, pour 2 euros vous avez droit à un verre et pour 5 à 3 verres !

Sur les conseils de Gianni, nous partons visiter Cherasco. Il s’agit d’une jolie cité, dommage qu’il pleuve autant. Pour y aller, nous passons par « La Morra », le village le plus haut perché de la zone. Au sommet, brouillard et petites chutes de neige nous attendent.

Après Cherasco, nous décidons de partir direction Asti (environ 45km de route). Il pleut toujours autant. Asti est plus grand qu’Alba, elle semble charmante, mais vu la météo, elle ressemble à toutes les autres villes sous la pluie. Bref, on en profite pour faire un peu de shopping.

Ce soir, nous mangeons dans le resto qui est en face de l’épicerie de Gianni, « La Cantinetta ». Paraît que c’est bon. La décoration ne paie pas de mine, mais la cuisine est simplement excellente. Les prix sont corrects. Voilà une adresse à retenir. En rentrant, il neige.

Piémont : ballade dans la région des Langhe, du Monferrato et du Roero (Alba, Asti, Barolo, Monforte d’Alba) – avril 2004, par Fabio

Samedi 10.04.2004

Lever matinal, il pleut pas ! Gianni nous apprend que le samedi matin, il y a le marché à Alba. Donc, on y va. Il s’agit d’un joli marché, il pleuvine un peu, mais pour l’instant ça n’altère en rien notre plaisir. Vers les 13h, nous décidons de partir pour Acqui Terme, on avait lu dans diverses revues des articles sur cette cité thermale. Toutes la décrivaient comme mignonne. Pour y aller, nous passons par Castino, Vesime, Bubbio,… La route est superbe, elle traverse une multitude de collines. Les paysages sont à couper le souffle ! Après environ 1h de route, nous voilà à Acqui Terme. La ville est effectivement super mignonne. Le centre historique a été quasiment entièrement rénové. On va à la « piazza delle Bollente » où se trouve une fontaine d’eau bouillante (à 75 degré). C’est assez marrant de voir ces gens respirer cet air chaud. La cathédrale d’Acqui est aussi impressionnante.
Retour à Barolo via Nizza Monferrato. La route est moins impressionnante, mais plus rapide.

Ce soir, nous mangeons à Monforte d’Alba à « l’Osteria dei Catari ». Paraît-il que c’est un endroit magique. Effectivement, le lieu est fabuleux. Tout est grandiose, l’accueil, la cuisine, le vin,… Le restaurant se trouve dans une maison entièrement rénovée. Nous découvrons ainsi Monforte d’Alba, charmant petit village situé à environ 6km de Barolo. C’est décidé, demain on revient se promener dans le village.

Dimanche 11.04.2004

Lever assez tôt, je bondis voir le temps qu’il fait. Pas un nuage. Le bonheur total. On va vite faire nos courses à l’épicerie histoire de pouvoir faire un pique-nique en chemin. Ensuite petit-dej express au Divin Café et départ pour notre ballade à travers les vignes du Barolo. L’office du tourisme du Piémont produit de jolies petites brochures avec différents itinéraires de ballade. L’une d’entre elles consiste à faire Barolo – Monforte d’Alba (7km, 2h30 de marche). La ballade est splendide. La région est quasiment encerclée par les Alpes. Le paysage vignes-collines-Alpes est époustouflant ! On pourrait rester des heures à contempler le tout.
Après 2h de marche, nous arrivons à Monforte d’Alba en pleine sortie de messe ! N’oublions pas que nous sommes le dimanche de Pâques, en Italie qui plus est ! Toutes les générations des familles sont réunies sur la place du village, belles images.

Monforte est une jolie cité pleine de charme et d’un romantisme prenant. Nous nous promenons dans le centre historique (entièrement rénové) et montons jusqu’au clocher. De là, nous avons une superbe vue sur toute la région.

Retour sur Barolo par le même sentier, c’est toujours aussi beau. A 16h, nous sommes sur la terrasse ensoleillée du Divin Café à déguster des cafés et les vins blancs locaux : Arneis, Favorita. Ils sont excellents. Les premiers coups de soleil ont investi nos fronts, c’est le pied.

Le soir, toujours sous les conseils de Gianni (qu’on va finir par surnommer « Huggy les bons tuyaux »), nous allons manger à Dogliani à la « locanda dei Binelli ». Encore un endroit sorti de nulle part. En effet, il s’agit d’un magnifique restaurant, planté au milieu d’une colline dans un champ de noisetiers. La cuisine est nouvelle et original. Leur spécialité c’est le poisson, si, si?vous avez bien lu. Un endroit fou, un endroit à conseiller.

Bref, vous l’aurez certainement compris, on a aimé cette région tout en collines, réputée pour ses vins, sa gastronomie, ses truffes blanches et son accueil tellement chaleureux, tellement italien ! Promis on reviendra !

Quelques liens utiles

Des adresses et quelques informations supplémentaire qui pourraient servir

Les commentaires

Add a comment

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Add a comment
    keyboard_arrow_up