Quelles seront les tendances SEO en 2016?

2
39
views

Êtes-vous prêt? 2016 ne sera pas une année de tout repos pour votre stratégie de référencement. L’équipe du site Link-Assistant.Com, après avoir assisté aux conférences les plus importantes sur le référencement aux États-Unis (SMX East et Pubcon), a publié les points à suivre pour l’année 2016.

Voici donc leur récapitulation des tendances SEO pour 2016.

  1. Être en 1ère position dans Google, ne va pas générer plus de clics
  2. L’augmentation des Rich Answers
  3. Le temps de chargement de votre site
  4. Le Dark Traffic
  5. Les mots-clés sont importants
  6. Le comportement des utilisateurs

Être en 1ère position dans Google, ne va pas générer plus de clics

Vous pensez que le fait d’arriver en tête dans Google sur certains mot-clés, vous garantira un taux de clic naturel élevé?
Évidemment, il existe un lien entre le taux de clic et la position de votre site dans le moteur de recherche, mais de nombreux facteurs viennent s’ajouter à la page résultat et donc, vont faire baisser le nombre de clics vers votre page en 2016.

Google, souhaitant satisfaire le plus rapidement possible les internautes, a ajouté dans les résultats de recherche (SERP) une flopée de choses : les pubs Google, les résultats de référencement local, des images, les actualités, les rich snippets, les définitions Wikipédia, etc.
Cela fait beaucoup pour une page. Nombres de ces éléments vont récupérer des internautes qui auraient dû cliquer sur votre lien (en référencement naturel, vous êtes 1er…) et donc les empêcher de venir visiter votre page. L’utilisateur sera donc détourné ou redirigé ailleurs.

Un exemple en image pour y voir plus clair

Du coup comment faire pour s’en sortir?

Ce changement va impliquer donc de nous adapter:

  1. Avant d’investir du temps précieux à optimiser une page sur un mot-clé précis, il sera préférable de voir à quoi ressemble la page de résultats de Google sur ce terme. Si les éléments « voleurs de clics » sont trop nombreux, la stratégie devra être repensée.
  2. Comme déjà dit, le volume de recherche par mot-clé n’est plus un indicateur fiable de trafic vers votre site, la concurrence de ces autres éléments SERP vont réduire le potentiel de trafic. Cependant, il y aura matière à tirer son épingle du jeu s’y vous parvenez à figurer dans un ou plusieurs de ces éléments.
    Si votre entreprise est active localement, améliorer votre référencement local sera essentiel par exemple. L’utilisation des snippets et des données structurée pourra vous y faire figurer également, tout comme le lancement d’une campagne AdWords.

L’augmentation des Rich Answers

Des quoi? Les Rich Answers sont les réponses aux questions saisies dans Google. Celles-ci s’affichent directement au sommet de la page des résultats. Le nombre de requêtes aboutissant à une rich answer est en augmentation constante.

Est-ce un bien ou un mal?

Tout dépend de votre contenu en fait. Si votre site fournit la météo, des taux de change ou un convertisseur métrique, il est fort probable que les rich answer vont sucrer nombres de vos visiteurs potentiels. Par contre, si votre contenu est de qualité, unique et peut aider les internautes, les rich answer pourront devenir une source de clics importantes.

Mais alors comment faire pour apparaître au sommet de la page des recherches sous la forme d’un rich answer?

  1. Commencez par faire des recherches « longue traîne » ou « long tail » qui sont en relation avec votre site et qui pourraient vous amener des visiteurs. Exemple dans mon cas: « comment faire des photos passeport en ligne et gratuitement »
  2. Créez un contenu qui réponde directement à cette question. Assurez-vous d’inclure la question dans votre texte.
  3. Assurez-vous que votre article est pertinent et fournit des informations complémentaires à la question. Cela augmentera vos chances d’être affiché en tant que rich answer et vous permettra d’obtenir plus de visites.
  4. Votre contenu doit être facilement trouvable par les gens et les moteurs de recherches (accessible au travers de la navigation de votre site, partage sur les réseaux sociaux, soumission à la Google Console, etc.)

Le temps de chargement de votre site

Nous en avons déjà parlé, mais le temps de chargement d’un site est un critère important pour le référencement.

Link-Assistant.Com nous dit qu’un site qui s’affiche plus rapidement va surclasser un concurrent plus lent. Ensuite, la lenteur de chargement d’un site va consommer sur la durée totale allouée pour le crawler. Apparemment Google définit un temps spécifique pour explorer chaque site et il ne va pas aller au delà de cette période. Cela signifie que si votre site se charge lentement, moins de pages seront indexées par Google.

Faut-il le rappeler, mais si votre site ne se charge pas rapidement, nombreux seront les visiteurs à ne pas y venir.

  1. 40% de vos visiteurs ne vont pas venir sur votre site, si le chargement prend plus de 3 secondes.
  2. La moitié des internautes s’attende à ce qu’un site s’affiche en 2 secondes au maximum.
  3. Chaque seconde de temps de chargement d’une page fait diminuer le nombre de visites de 7%.

Le Dark Traffic

Google Analytics est outil fantastique, mais parfois il peut être désespérant. En effet, lorsqu’il est incapable d’identifier d’où proviennent les visiteurs de votre site, il les enregistre comme étant des accès directs.
Voilà donc ce que l’on appelle le Dark Traffic.

Le problème est que la colonne « Direct » de votre rapport Google Analytics ne cesse de croître et du coup, ceux-ci deviennent moins précis.

Ainsi, suivre la provenance de vos visiteurs devient de plus en plus compliqués.

Les mots-clés sont importants

Les mots-clés restent importants pour votre référencement, ils sont même la base de votre campagne.
Bien sûr, nous sommes loin de l’époque où il suffisait d’avoir les bons mots-clés dans la balise meta keyword. Les algorithmes ont évolués et Google est capable maintenant de comprendre le sens d’une requête. Il est devenu bien plus intelligents.

Ceci implique donc que vos pages devront être pertinentes non seulement sur un terme précis, mais aussi sur les synonymes et les termes connexes de votre contenu.

Le comportement des utilisateurs

Même si le comportement des utilisateurs n’est pas encore un facteur déterminant le positionnement de votre site dans les moteurs de recherches, il devrait le devenir rapidement.

Apparemment, il s’agit encore d’un sujet controversé. Google nie que les internautes aient une influence sur le classement d’un site, cependant nombreuses sont les expériences à prouver le contraire.

Ainsi, même si aujourd’hui, il n’y a pas d’indicateurs forts qui prouvent l’influence des utilisateurs sur votre positionnement Google, le bon sens et la logique indique qu’ils seront bel et bien les facteurs de demain. Donc, il serait judicieux de les intégrer au plus vite.

Dans un monde à deux algorithmes, notre énergie devra être centrée sur l’utilisateur et elle devra être décuplée sur les critères de référencement suivants:

  1. Le taux de clics. Avec des facteurs de comportements en jeu, votre taux de clics déterminera votre position. Ainsi revoir les titres et les descriptions des pages ne sera pas une tâche inutile.
  2. Engagement. Est-ce que les internautes trouvent sur votre site ce qu’ils cherchent ou retournent-il sur la page des résultats Google pour cliquer sur un autre lien? Les visiteurs restent-ils sur votre page, lisent-ils éventuellement d’autres contenus ou rebondissent-ils immédiatement (quittent-ils votre site)?
    La façon dont vos visiteurs interagisse avec votre contenu sera susceptible d’influencer sur votre positionnement.
    Ainsi, les points à privilégier pour engager vos visiteurs sont de:

    • Fournir un contenu pertinent,
    • Avoir un site qui se charge rapidement,
    • Posséder un site qui fonctionne sur toutes les plates-formes,
    • Forcer les visiteurs à découvrir votre site en profondeur,
    • Supprimer les fonctionnalités qui agacent.
  3. Fournir des informations supplémentaires à la recherche initiale. Dans le but d’offrir des résultats de recherches optimales, Google pourrait, à l’avenir, examiner les points communs des résultats de recherche. Ainsi, par exemple, avec une recherche sur « New York », Google pourrait arriver à la conclusion qu’une page ne mentionnant pas Brooklyn ou Manhattan n’est pas suffisamment pertinentes pour l’internaute (et donc la classera moins bien).
  4. Partages, liens et fidélité. Bien que la présence ou non sur les réseaux sociaux d’un site n’est pas un facteur de positionnement (à l’inverse de backlinks), des expériences tendent à prouver que les pages avec une activité sociale importante et ayant plusieurs liens génèrent plus de trafic qu’une autre ayant plus de liens, mais moins de partages sociaux.
    Au delà du nombres de partages et de liens entrants, Google pourrait aussi s’intéresser au développement de l’activité sociale sur la durée et déterminer si cette dernière à une influence ou non sur la fidélité des visiteurs.

Conclusion

2016 sera encore une belle année pour le référencement. Le SEO évolue et s’améliore encore avec le temps.
Espérons toutefois que cela se fasse au profit des utilisateurs.

MrTranquille
@TranquilleCH

Vignette : Yolanda Sun

2 COMMENTS

VOTRE COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.