Vélotaf, voir et être vu en vélo, nos solutions

Je continue mes préparatifs à l’approche des journées plus courtes. Dès la fin octobre (passage à l’heure d’hiver), nombreux seront les vélotafeurs à rentrer chez eux de nuit et j’en fais, moi aussi, partie.
Ainsi pour nous éviter de sérieux désagréments, voici quelques produits utiles afin de voir et surtout d’être vu à vélo à la nuit tombée.

Soyons prudents. Soyons visibles

Le Gilet

Le gilet réfléchissant (par ailleurs obligatoire en France) est un accessoire important pour le cycliste. Mais, vous avez raison, si vous roulez avec un sac à dos, vous devenez moins visible.
Heureusement, des solutions simples existent : la housse réfléchissante pour sac à dos ou directement le sac à dos réfléchissant.

Eclairages pour être vu

L’idée est ici d’être vu. Une lumière accrochée à son sac à dos, à son bras. Des réflecteurs aux pieds, aux bras ou à sac. C’est bien comme idée, mais personnellement, trop souvent, le matin, en retard, je les oublie au garage.
Ainsi, j’aime bien l’idée des réflecteurs stickers à coller sur son vélo (roues, cadres). Tout comme ceux que l’on fixe aux rayons (tiges réfléchissantes pour rayon), certes cela fait un peu électro, mais nous sommes (sûr d’être) vu.
Du coup, le risque d’oubli disparaît. Pensons-y.

Un autre système à évaluer est celui qui consiste à créer une piste cyclable (lumineuse) autour de son vélo et à son passage. Une lumière, traçant 2 lignes au sol (de chaque côté du vélo), crée ainsi une séparation entre le cycliste et les voitures.

Un produit que j’ai trouvé innovant lors de mes recherches est le système LightSKIN, la tige de selle lumineuse. Vous l’aurez compris l’éclairage arrière est intégré directement dans le tube. Fonctionne avec des piles.
Les lampes équipées d’une fonction flash (qui clignote et du coup attire le regard des automobilistes) sont aussi une autre option pour être bien vu. Les produits des suédois Bookman sont bien (modèle Curve Front et USB Light) tout comme Knog (avec la Frog).

Eclairages pour voir

J’aime bien les produits de la marque australienne Knog. Ils discrets, solides, légers, puissants, de bonne qualité et se rechargent sur port USB. Leur fixation se fait sans outil.

Les solutions sont nombreuses pour voir et surtout, être vu à vélo. J’espère vous avoir donné quelques idées pour faire en sorte de l’être vous aussi. Certaines sont mêmes original, donc plus d’excuse. La nuit, à vélo, soyons visibles.
Et vous, quelles sont vos solutions pour voir et être vu en vélo ?

Vignette : Alexander Andrews

Les commentaires

Add a comment

chat
Add a comment
keyboard_arrow_up