Running : courir seul ou à plusieurs ?

Le débat est ouvert : est-il préférable de courir seul ou en groupe ? 

La motivation semble être le facteur qui nous pousse à courir à plusieurs. Même sans le vouloir une compétition naturelle s’installe dans la meute…
Le coureur solitaire se délecte, quant à lui, de ce moment pour lui, sans aucune pression extérieure, libre d’aller où il le souhaite et au rythme qu’il le désire.

Les avantages de courir à plusieurs sont :
  • la motivation : quand il faut y aller, il faut y aller
  • le soutien : en cas de coup de mou, il y aura toujours quelqu’un pour vous encourager
  • le dépassement de soi-même : je ne vais quand même pas me faire distancer…
  • les conseils reçus
  • le social : il est agréable de discuter en courant
  • la découverte de nouveaux lieux de courses
  • l’émulation du groupe
Les inconvénients de courir sont :
  • les horaires : quelle contrainte
  • le niveau des coureurs : si le niveau du groupe est plus élevé que le sien, les risques de blessures vont accentuer. Inversement, si votre niveau est plus élevé que celui du groupe, l’ennui et la régression pointera le bout de son nez
Les avantages de courir seul sont :
  • le plaisir d’être seul : un luxe aujourd’hui et cela n’a pas de prix
  • la liberté de ses faits et gestes : aller où l’on souhaite, courir à son rythme, avec ou sans musique
Les inconvénients de courir seul sont :
  • la motivation : finalement, toutes les excuses sont bonnes pour ne pas y aller
  • la routine : même tour, même rythme, même musique, pas de discussion
  • la sécurité : en cas de blessure ou autres problèmes majeurs

A la lecture, de ce billet je m’aperçois qu’il y a plus d’avantages à courir en groupe que seul. Et pourtant, je préfère, sans aucune hésitation, mes sorties solitaires que celles à plusieurs.

Finalement, il n’y a pas de réponse toute faite et cela dépend de ce que l’on recherche véritablement en faisant de la course à pied.

Et vous, vous êtes plutôt un coureur solitaire ou préférez l’émulation d’un groupe ?

Photo de la vignette : Francesco Gallarotti

Les commentaires

Add a comment

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Add a comment
    keyboard_arrow_up